Author Archives: admin

Visite des étudiantes du Master des métiers de la mode et du textile

Le 17 novembre dernier, les étudiantes du master des métiers de la mode et du textile, ont eu l’occasion de rencontrer une entreprise locale, le Groupe Garella.

Ce fut l’occasion pour les étudiantes d’échanger avec un professionnel de leur domaine de prédilection : la mode. Monsieur Garella a présenté les différents services de son entreprise, a expliqué les différents métiers, ainsi que les objectifs et le processus complet d’une saison dans la mode. Il a ensuite répondu aux questions pertinentes des élèves :

« Il est important de consacrer du temps à ces étudiants, ce sont eux qui prendront le relais plus tard, et il est de notre devoir de les amener dans la vie active avec tous les outils nécessaires, et ce en répondant le plus précisément possible à leurs questions. »

img_1589

Mobilisons-nous pour l’école A TATONS !

Chers amis, nous vous invitions à venir nombreux le mardi 8 novembre à partir de 16h, à l’école A TATONS, 26, avenue d’Arménie – ZA Bompertuis 13120 Gardanne . Celle-ci est menacée de fermeture. Vous trouverez ci-joint leur communiqué expliquant leur situation. Nous sommes persuadés qu’avec un peu de dialogue et de concertations nous pouvons trouver une solution constructive.
Nous comptons sur vous, venez nombreux apporter votre soutien aux enfants, aux parents et aux enseignants. 

Communiqué de l’école A TATONS 

logo5-300x131-300x131

« Maintenir l’école A TATONS ouverte, c’est offrir à nos enfants les conditions indispensables d’une école de qualité et à la construction de leur avenir. »

A ce jour nous avons constitué un dossier avec notre avocat afin de prouver que les règles d’urbanisme ne sont pas appliquées de la même manière par la Mairie de Gardanne selon les projets déposés en Mairie.

Les raisons pour lesquelles le service de l’urbanisme, nous refuse le projet sont :

  • Nous implantés sur une zone artisanale, commerciale et industrielle. D’après le service de l’urbanisme, les écoles sont interdites dans cette zone si nous nous référons au PLU.
  • Le concessionnaire Volkswagen ainsi que le lavomatique sont deux activités dangereuses risquant d’intoxiquer les enfants. De plus, il rajoute que le garage est dangereux car il risque d’exploser.
  • Ils considèrent que nous avons aucune autorisation et que des refus.
  • Nous sommes dans un périmètre à haut risque Boil Over à cause de l’usine ALTEO.

(*Boil Over : explosion de fuel lourd en cas de feu sur le bac)

Nous l’avons rencontré à plusieurs reprises afin de contre argumenter les raisons qu’il nous avançait afin de leur demander d’appliquer les mêmes lois pour tout le monde. En voici un condensé :

  • Nous sommes une activité commerciale code naf 8559B avec une spécificité enseignement. C’est pourquoi nous sommes une école privée hors contrat.
  • Nous sommes dans une Zone Artisanale, commerciale et industrielle. D’après le PLU les écoles ne sont en aucun cas interdites. En revanche, les centres de soins sont strictement interdits c’est pourquoi nous ne comprenons pas pourquoi ils nous interdisent.
  • La dangerosité du concessionnaire ainsi que du lavomatique nous la considérons minime mais nous avons toujours dit à la mairie que si nous avions une procédure recommandée par les pompiers nous la mettrons en place.
  • Nous avons eu l’autorisation des pompiers car ils jugent que nous respectons les réglementations de sécurité et d’hygiène. Nous n’avons reçu aucune interdiction du rectorat, tribunal de grande instance ainsi que de la préfecture.
  • Le périmètre de boil over a été déposé en préfecture. La DREAL ayant ce document, nous a effectivement donné un avis défavorable mais nous souhaitons prouver que le risque boil over existe si les cuves sont remplies à 100% de fioul lourd or ce n’est pas le cas.

Nous avons été devant le juge des référés le 19 octobre 2016 pour plaider notre situation de crise et demander à ce que l’arrêté municipale reçu par la mairie de Gardanne le 22 septembre 2016 soit suspendu jusqu’au résultat du jugement de fond du tribunal administratif.

Malheureusement nous n’avons pas obtenu gain de cause car le juge des référés ne considère pas l’arrêté comme illégal ce qui n’implique donc pas de situation de crise.

Ne voulant pas fermer et considérant étant victime d’abus de pouvoir nous continuons à nous battre.

Nous organisons un rassemblement le mardi 08 novembre de 16h à 19h à l’école. Il y aura l’opposition au Maire, Mr Garella qui sera là pour nous représenter et nous soutenir.

Si la mairie nous oblige à fermer nous devrons déménager provisoirement jusqu’au résultat du jugement de fond.

Maintenir l’école A TATONS ouverte, c’est offrir à nos enfants les conditions indispensables d’une école de qualité et à la construction de leur avenir.

 

Laetitia Rogar

SAS A TATONS

Plan de prévention des risques naturels prévisibles

Le commissaire enquêteur recevra vendredi 4 novembre à 14h, aux services techniques de la ville de Gardanne, bâtiment St-Roch, avenue de Nice.

 

Une Réunion publique : peu de communication, une organisation improvisée !

La Municipalité a brillé de façon, plus que cavalière, sur sa façon de communiquer sur un problème qui va toucher l’ensemble des propriétaires, futurs propriétaires et l’environnement paysagé de notre commune.

Que se passe-t-il ?

Un arrêté Préfectoral, datant du 29 Janvier 2016, est pris pour mettre en œuvre un PPRN (Plan de Prévention des Risques Naturel prévisibles) sur la commune de Gardanne.

Ce PPRN concerne les risques de mouvement de terrain et retrait/gonflement d’argile qui sont la cause de fissures dans de nombreuses constructions. Il y est écrit, également, qu’une information publique doit être faite dès la transmission par le Préfet.

Le présent arrêté est donc notifié à M. le Maire.

L’information semble être tombée « aux oubliettes » jusqu’à ce que la date de l’enquête publique arrive presque à son terme et que la Mairie improvise une réunion publique le 27 Octobre.

Cette enquête publique est ouverte au public du 4 Octobre 2016 au 4 Novembre 2016.

La Mairie commence à informer la population le 24 Octobre par le site internet de la ville et par courrier distribué au compte goutte.

Certains quartiers, comme Cauvet à Biver, n’ont pas reçu ce courrier. Ce quartier, comme celui de La Pourcelle, est pourtant classé en zone fortement impactée par le phénomène retrait/gonflement d’argile !

Pour couronner le tout, certains ont eu l’information après la réunion publique !

Nous serions tentés de dire : de qui se moque-t-on ?

Fort malheureusement cette communication est un échec jusqu’au bout !

Le bouche à oreille à bien fonctionné. La réunion publique du 27 Octobre a rassemblé beaucoup de monde. La salle du Foyer 3âge initialement prévue a rapidement été archicomble et il a fallu déménager dans la salle de la Maison du Peuple ! La réunion démarre enfin avec près d’une heure de retard.

Communication douteuse et organisation inexistante !

Face à ces négligences il y a de quoi avoir quelques inquiétudes sur la manière dont sont gérés les problèmes majeurs concernant la population de notre commune.

Et que penser de la façon dont la population est informée ?

Lorsqu’il s’agit d’aller manifester contre ceci ou cela les moyens municipaux sont largement utilisés ou mis à disposition, des communiqués sont faits, des banderoles sont installées !

Aujourd’hui il s’agit de l’ensemble des propriétaires de la ville qui sont concernés par les futures contraintes qu’imposera cet arrêté. La municipalité qui est propriétaire d’un grand nombre de bâtiments sera également concernée.

Suite aux dispositions qui seront prises les futurs propriétaires souhaitant construire leur maison verront le coût de leur projet augmenter de façon significative.

La Municipalité n’avait pas le droit de prendre ce problème à la légère.

La DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer des Bouches-du-Rhône) présente le PPR :

  • les Bouches du Rhône est l’un des départements le plus touché nationalement, surtout l’Est du département car il est plus argileux (39 PPR depuis 2005)
  • Après les inondations, c’est le 2ème phénomène de catastrophe naturelle très coûteux pour les assurances
  • 51 arrêtés ont été mis en place depuis 2009.
  • Sur la commune de Gardanne, 2 zones ont été établies :

ü  B1  est la zone soumise à un risque fort ( Cauvet et La Pourcelle)

ü  B2 est la zone soumise à un risque moyen à faible

Description des risques liés au retrait/gonflement d’argile :

  • les désordres causés par ce phénomène : craquelures, fissures intérieures et extérieures
  • Les fissures importantes à l’extérieur font l’objet de travaux très coûteux
  • Les recommandations à appliquer lors de la construction : ferraillages, chainages et faire pratiquer une étude de sol avant la construction.
  • Les phénomènes qui influent : sols argileux, météo (alternance sécheresse, pluie, gel et dégel), végétation (position des arbres autour de la maison, surtout ceux dont les racines partent en profondeur et qui accélèrent la sécheresse), pompage de l’eau avec des puits, et tous les travaux publics pouvant modifier la teneur en eau

Dispositions à prendre :

Toute nouvelle construction ou extension de construction existante :

  • Devra faire l’objet d’une étude de sol préalable ou comporter des fondations d’au moins 1,20 mètre de profondeur en zone fortement exposée.
  • Interdiction des piscines à moins de 5 mètres des habitations.
  • Les plantations seront réglementées.

Contraintes pour les constructions existantes et principalement sur les zones B1 (Quartier Cauvet et La Pourcelle):

  • Élagage tous les 3 ans au moins des arbres, si impossibilité dans la mise en place d’un écran anti racinaire.
  • Épandage des fosses septiques à au moins dix mètres des habitations
  • Dispositif d’étanchéité de 1,5 mètre de large sur toute la périphérie de la construction (type terrasse).
  • Obligation de réaliser les travaux prescrits dans le cadre de ce plan dans un délai de cinq ans et dans une limite de 10 % de la valeur du bien.

Dès que le PPR sera approuvé, il sera inscrit au PLU.

La réunion a rassemblé plus de 300 personnes, elle a été plus que « houleuse ».

Une grande vague de mécontentement s’est manifesté avec force face à l’inertie et au manque de communication de la Mairie.

Face aux contraintes et aux coûts engendrés par ce PPR l’inquiétude est grande.

Les 45 dossiers en cours concernant ce problème n’ont toujours pas été transmis à la Préfecture !…

Un grand moment d’émotion envahi la salle lorsqu’une habitante fait part de sa détresse. Elle a une maison derrière l’immeuble construit par Urbat en haut de l’Avenue de Nice. Elle explique son désarroi suite à de graves problèmes de fissures dans sa maison et celle de son voisin .Elle parle de son combat contre Urbat et du désintéressement total de cet organisme et de la Mairie face à ses problèmes….

Chaque question posée a déclenchée de longs applaudissements de la salle, une forme de solidarité se met en place !

 

Le commissaire enquêteur, conscient du manque de communication, s’engage à inscrire dans son rapport une demande de prolongation du délai de l’enquête.

 

A suivre !…

 

image001

Défilé de Mode Réso13

Un défilé de mode inattendu chez Garella Gallery

Garella Gallery Gardanne a organisé un superbe défilé de mode avec des mannequins amateurs ayant eu un parcours qui, à priori, ne les destinaient pas à ce type d’exercice.

C’était sans compter la rencontre en l’association Réso13 et la Garella Gallery.

 

Réso13 est un réseau de soins privé, pluridisciplinaire, créé et destiné à traiter l’obésité sévère et morbide de façon globale autour de la chirurgie. Il est basé à la clinique Axium à Aix-en-Provence.

Ce réseau crée par le Dr Kadji, existe depuis 2009, et compte plus de 1 000 patients opérés.

À ce jour l’équipe est composée de 2 chirurgiens, les Dr Kadji et Angot, d’une coordonnatrice et diététicienne, Mme Andrée Pons qui s’impose comme un véritable pilier de ce centre, de 8 endocrinologues, 4 psychiatres, 4 diététiciennes, 2 psychologues, un chirurgien plastique, un coach sportif, un cuisinier à domicile, une sophrologue et une conseillère en image.

Ces différents intervenants et spécialistes permettent de proposer des soins personnalisés et dépassant largement l’acte purement chirurgical afin d’accompagner au mieux le patient dans sa démarche (réunion éducation du patient, groupe de paroles, préparation physique dédiée, randonnées pédagogiques, relooking, relaxation etc.).

 

Jean Brice Garella a été séduit par le projet d’organiser un défilé avec des personnes ayant bénéficiées des soins et de l’accompagnement de la clinique.

C’est avec enthousiasme que l’organisation de ce défilé par la Garella Galery est imaginé par Réso13.

« Nous imaginons le chemin parcouru pour en arriver là, et nous étions très fier de participer à ce moment de vie, qui est l’aboutissement de long mois d’effort ! », confiait Mr Garella.

Le Groupe Garella, présent à Gardanne depuis 1970, est composé de trois marques de prêt à porter féminin, J.J.GarellaIndies et Bleu Blanc Rouge. L’activité est tourné vers la création, ainsi tous les modèles présentés durant le défilé, ont été créés, pensés, dessinés, patronnés,  dans les locaux Gardannais. Les marques créent leurs tissus et leurs imprimés. La production est réalisée essentiellement en Europe, tandis qu’elle est vendue dans les 20 magasins du groupe en France, ou à l’étranger, comme au Japon, aux États-Unis où au Moyen-Orient.

 

« Ce qui nous tient à cœur c’est de promouvoir notre mode colorée, inspirée du sud, purement méditerranéenne. Lors de nos défilés nous faisons toujours appel à nos clientes car elles sont nos plus belles ambassadrices, c’est pourquoi nous sommes ravis d’avoir aidé nos voisins aixois, Réso13, et ces femmes, belles, courageuses et émouvantes pour ce magnifique projet ». C’est par ces mots que Jean Brice Garella terminait son discours et lançait le défilé.

 

Cette soirée a créé un très beau lien entre Réso13 et le Groupe Garella.

Merci à Toutes et à Tous pour ce moment de plaisir.

img_7485okimg_6826ok img_6887okimg_6821ok  img_6797okimg_7313ok img_7289ok img_7279ok img_7235ok img_7207ok img_7155ok img_7141ok img_7122ok img_7102ok img_7088ok img_7039ok img_7010ok img_6986ok img_6973ok img_6960ok img_6952ok img_6926ok img_6902ok img_6880ok 
  
img_7504ok

 

Festival cinématographique d’Automne à Gardanne

Nous vous invitons à venir nombreux à la 28ème édition du festival cinématographique de Gardanne, du 14 au 25 octobre.

Pour cette 28eme édition, vous partirez en voyage sur 12 jours avec 28 films en avant première, un grand cycle sur le Road Movie, une soirée Bikers.. Et bien plus encore !

Pour plus d’informations, Facebook : cinéma3casino

14409464_1058314107622691_1852693652937105042_o

 

 

Cinéma 3 Casino

11, cours Forbin

13120Gardanne

Jean-Pierre Bonnet, élu secrétaire de section du Parti Socialiste de Gardanne

Le 22 juin, les membres de la section du Parti Socialiste de Gardanne ont élus Jean Pierre Bonnet en tant que nouveau secrétaire de section.
Homme de conviction (adhérent depuis 1973), respectueux de la parole donnée, il a pu et su rassembler autour de lui pour tenter d’insuffler une nouvelle dynamique à l’engagement militant, à gauche, sur le territoire de Gardanne.  
Porter haut les valeurs d’humanisme et de solidarité sont prioritaires pour cet homme, par ailleurs très investi dans son entreprise.
La photo est un autre vecteur de son activité dans la communication.
Connaisseur avisé du Moyen Orient, il est, au Liban, Président d’une ONG.
Dans le cadre de cette ONG, il collecte des lunettes de vue qui sont remises en état bénévolement par des opticiens. Elles viennent ensuite appareiller les enfants de quartiers défavorisés, en s’affranchissant des clivages religieux, puisque laïque de conviction il n’est pas question pour lui d’entrer dans le jeu des communautarismes délétères, lesquels font le jeu des extrémistes que nous voyons à l’oeuvre en ce moment partout dans le monde.
Nous lui souhaitons tous nos vœux de succès dans cette fonction. 
Photo JPB.simorgh@wanadoo.fr

Visite de quartier , la vieille ville

Les problèmes sont nombreux dans la vieille ville et les habitants n’ont de cesse de les signaler.
Ils ont cru être entendus … en octobre 2015 la mairie envoyait plusieurs élus sur place qui constateront et listeront les « anomalies » comme ils disent :
Problèmes importants de stationnement
Nettoiements insuffisants
Insécurité
Circulation quasi impossible
Et bien depuis les « anomalies » n’ont fait que s’accroître , nous l’avons constaté avec les riverains.
De nouvelles habitations ont vu le jour et n’ont fait qu’augmenter le problème du stationnement, le nettoiement est toujours très insuffisant, pour se sentir en sécurité des habitants ont du mettre des barreaux à leurs fenêtres !
Pour les solutions comme pour la réunion bilan prévue en janvier 2016 les habitants attendent !
Rien n’a été mis en place, les problèmes perdurent et s’aggravent .
Comme beaucoup d’autres dans Gardanne et Biver ce quartier jadis si agréable se détériore et pourtant des solutions existent …

 

13680974_1820534348176842_8422689602461159290_n 13724068_1820533728176904_5792937316258849415_o 13725038_1820534561510154_3328808817080564837_o 13724943_1820533934843550_5893144201877602304_o 13735013_1820533621510248_1943452068299251120_o 13717393_1820533701510240_5828733698603674982_o

ATTENTAT À NICE

À nouveau l’horreur.

À Nice, le terrorisme a de nouveau frappé. L’objectif était clair : une tuerie, un jour de fête nationale, fête de liberté.

On déplore 84 morts dont des enfants et une centaine de blessés.

Nous présentons nos condoléances aux familles endeuillées.

Notre compassion aux blessés.

Notre solidarité aux Niçois.

Une fois de plus, la France doit rester unie contre le terrorisme.

Repas d’équipe !

Nous avons eu le plaisir de nous retrouver samedi 9 juillet 2016 pour un moment de convivialité.

Cela a été pour nous, élus et membres actifs de Gardanne en actions, l’occasion de faire un point sur les actions menées et celles à venir.

L’amélioration de la qualité de vie des habitants de Gardanne et Biver reste notre principale préoccupation. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous sur de nombreux sujets à la rentrée.

13710653_620872134743505_1416476372313419219_o

13730802_620872138076838_9192306952850208322_o

13731755_620872141410171_5510604565164904097_o

Droit de Grève contre Accueil des Enfants

« Il n’y aura pas de service minimum !

Il est hors de question que l’on casse les grèves !

Si les gens ne sont pas contents, ils n’ont qu’à faire grève ! »

 

Voilà la réponse, qui nous a été faite lors du dernier Conseil Municipal.

Les conflits sociaux qui secouent notre pays se retrouvent également dans notre commune.

Le Personnel Municipal est libre d’utiliser, ou non, un outil qui est à sa disposition :

Le droit de grève qui est un droit constitutionnel fondamental !

 

Administrer une ville, c’est avant tout, veiller au bien être de tous, et à la qualité de vie de chacun.

Mais que dire aux Parents qui, se retrouvent dans une situation parfois difficile à gérer ?

 

Comment faire garder et manger ses enfants lorsque l’on vit difficilement avec un petit salaire ? La charge supplémentaire pour payer des ‘nounous’, ou autres, est trop lourde à supporter.

A qui confier ses enfants lorsque les RTT sont épuisés et sachant que les jours de congés ne sont pas extensibles ?

Il y a la solution de s’absenter souvent, trop souvent ! Ce qui met en danger leur emploi…

Il serait, de la part d’une Municipalité à l’écoute de ses administrés, indispensable de comprendre ces situations et prendre en compte les difficultés rencontrées.

 

Nous ne sommes absolument pas pour ‘briser une grève’ qui est, rappelons le une fois encore, un droit constitutionnel fondamental.

 

Face à ces difficultés on nous répond, avec violences, par un discours politique et sectaire. Les postures figées de la Majorité Municipale opposent des salariés à d’autres salariés.

A-t-on le droit de laisser délibérément des Parents face à des difficultés insolubles pour eux ?
Des possibilités d’organisations existent pour satisfaire les uns sans contrarier l’action des autres.

Nous avons une autre conception de la Solidarité.
Si nous avions été en responsabilité ce n’est pas de cette façon que nous aurions géré cette situation.
Nous aurions exprimé notre solidarité  avec le Personnel Municipal tout en mettant à disposition des locaux afin que les Parents puissent organiser au mieux l’accueil des enfants.

Vivre Ensemble est l’une des valeurs que nous aurions mises en avant en priorité.

Soutenir les uns en aidant les autres, voilà ce que nous aurions fait !